La meilleure forme de gouvernement dans l’histoire de la pensée politique 4 L 'éducation est le 'activité, affecté à différentes périodes historiens par les différents cultures, Une fois que le développement et la formation de connaissance et facultés mentales, social et comportementale dans un individuel. Quand nous les aurons discernés, nous obligerons la mesure et la mélodie à se conformer aux paroles. Mais ces dernières ne sauraient suffire. En effet, Socrate était le maitre du philosophe, il incarnait, en quelques sorte, le « meneur de jeu », le “taon”, l’accoucheur des âmes, l’empêcheur de tourner en rond. Mais précisons pourtant deux choses. Ce qu’ils cherchent à découvrir c’est ensuite les principes de cette éducation qui vont permettre de forger les Hommes tels qu’ils se les représentent à leur époque. Dialogue et maïeutique socratique ... 3.1.2. Mais cette action éducative s’appuie sur une observation anthropologique fondamentale. La meilleure citation de Platon préférée des internautes. Mousa signifie « muse » mais aussi « science », « chant », « parole », hè mousikè ne désignant pas d’abord l’art strictement musical mais l’ensemble des arts présidés par les muses. 22Examinons donc les deux volets de cette réforme. Ferrer (1859-1909), militant de l'éducation populaire 3.1.3. 34Quant aux rythmes, ne les croyons pas réchappés des foudres platoniciennes. Montaigne recommande le préceptorat pour les enfants de bonnes familles « A un enfant de maison ». Ce cours est le 1er des 10 cours de Philosophie disponibles gratuitement sur netprof.fr. 14 Quoi d’étonnant, dès lors, à ce que la question politique engage une réflexion touchant, non pas seulement le monde tel qu’il est, non pas seulement ses principes, mais le monde tel que nous voudrions qu’il soit ? 2Ne soyons donc pas dupes. C’est une donnée anthropologique. Quant à l’art strictement musical, il ne se dit pas mousikè mais mousikos akousma, ce dernier terme signifiant littéralement « ce qu’on entend ». 37Est-il dès lors très surprenant que notre époque démocratique ait été si souvent tentée de « brûler » Platon, l’accusant de donner caution aux pires abus de pouvoir, voire même au Monstre totalitaire ? Des enfants appelés, dans la République, à la liberté ne doivent-ils pas craindre davantage l’esclavage que la mort ? leducation ont toujours été trois grands sujets importants et profondément étudies par les philosophes de toutes les époques. En effet, celui-ci représente une condition nécessaire (mais non-suffisante) à la réalisation d'une cité juste. Un État juste éduque à la vertu. La cité a besoin de soldats et de gardiens capables de la diriger. Éducation guidée par ces lois. Il semblerait même [17] que certains médecins revendiquaient le statut de musicothérapeutes. Car les idéaux politiques, qui souvent dessinent les contours de nouveaux États, ont tout aussi souvent cette fonction « corrective » par quoi ils peuvent revitaliser les régimes établis. Aussi est-il nécessaire de bannir de l’éducation des enfants certaines fables tout juste bonnes à les effrayer et à faire pleurer leurs nourrices. 6En quoi, maintenant, le problème de l’éducation peut-il être envisagé, dans la République, comme une espèce de schème transcendantal qui rendrait affines la question métaphysique et la question politique ? Or, ces besoins rendent nécessaire l’application du principe de la division du travail. 3.2. Or, on sait que, pour Platon, la justice dans la cité est concomitante à celle au sein de l'individu. Pour G. Mialaret 2. D’abord, les paroles de la succession desquelles naît le texte poétique. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit. 15Or, la construction du rapport d’analogie est ici fondamentale pour bien comprendre les enjeux de la question éducative. Ainsi s’accordera-t-on seulement sur le fait que si l’eurythmie est gracieuse et l’arythmie disgracieuse, ce sera à l’eurythmie seule qu’il conviendra de sensibiliser et d’éduquer les enfants dans la mesure où elle seule peut être considérée comme le produit de la simplicité du caractère [22], simplicité elle-même faite de la bonté et de la beauté que recherchent, précisément, les bons jeunes gens. Le Moyen-Age oublie Platon En d'autres termes: l'éducation doit être négative, et non positive. Éléments de réponse pour l’activité d’apprentissage du module 1 Au Ve siècle av. 40Que diront Kant, Hegel, ou encore, plus près de nous, Marcuse sinon que la conciliation des libertés individuelles d’une part, et de l’intérêt général d’autre part, constitue un problème qui ne peut véritablement admettre aucune solution rationnelle pleinement satisfaisante ? «J'appelle éducation positive, dit Rousseau (dans la lettre à M. de Beaumont, la sublime défense de l'Émile), celle qui tend, à former l'esprit avant l'âge et à donner à l'enfant la connaissance des devoirs de l'homme. Dans cet article, j’examine la signification du terme νοῦς chez Platon à partir d’un recensement exhaustif de ses occurrences dans les Dialogues. Mais il élabore aussi une dialectique descendante par laquelle il passe de la Cité à l’individu, fondant ici une espèce de socio-psychologie. S’il faut que les hommes soient justes pour que la Cité le soit, il faut bien que celle-ci le soit pour que ces derniers soient à même de le devenir. L’on sait comme Socrate a largement influencé Platon sur ce point sur lequel critique de la poésie et de la vie politique se rejoignent. 28À en croire Plutarque, Platon n’est pas le premier à s’intéresser à la musique qui servait déjà, chez les pythagoriciens, à attirer en les charmant de nouveaux adeptes. Secundo, la théorie de l’éducation développée par Platon s’appuie sur une analyse comparée de la société comme macrocosme et de l’âme comme microcosme, ces deux cosmoï étant tout à la fois analogues et homologues. Primo, On ne peut éduquer qui que ce soit si l’on ne peut fixer à l’éducation un télos, une fin. Ajoutons ici que la musique aura un rôle d’autant plus central que le rythme et l’harmonie ont au plus haut point le pouvoir de pénétrer l’âme et de la toucher fortement. Si l’absence d’éducation droite est la raison essentielle de la décadence des plus excellentes natures humaines, il est à l’inverse nécessaire que la rencontre du naturel excellent et de l’éducation qui lui convient rende possible l’accès à la vertu sous toutes ses formes [6]. Platon a tenté de faire du tyran de Syracuse, Denys, puis de son fils, un roi philosophe. Dans la République, Platon définit successivement la justice à l’échelle de la cité, où elle se laisse déchiffrer en quelque sorte en gros caractères, puis à l’échelle de l’individu.Dans un cas comme dans l’autre, un organe ou un système complexe est « en bonne santé » lorsqu’il est hiérarchisé conformément à la nature: 3L’on pourra, de fait, envisager la République sous les angles les plus divers. On devra pourtant admettre, n’en déplaise aux lecteurs pressés, qu’à moins de négliger les textes eux-mêmes, le souci de Platon, s’il est à bien des égards métaphysique, n’en reste pas moins pour autant politique. Elle prend pour finalité l’accès à l’Un-Bien, l’accès aux essences et au principe anhypothétique. Sur le plan politique Vous avez été déconnecté car votre compte est utilisé à partir d'un autre appareil. Depuis l’Antiquité, les penseurs ont élaboré des théories de l’éducation. Car la nature seule, ou l’éducation seule, ou même les deux ensemble mais sans harmonie, seraient tout aussi vaines, sinon nuisibles, pour la formation morale des gardiens de la Cité [1]. 3. aperçu du corrigé : La liberté est-elle absence de contrainte ? Car au fur et à mesure que la cité s’accroît, les fonctions deviennent plus nombreuses, plus compliquées. II.1 Plan d’éducation chez Aristote Car la réflexion du philosophe est gouvernée par une exigence éthique, celle de la justice. L’étymologie grecque peut encore ici nous instruire. Socrate lui affirme que nous pouvons apprendre la vérité que lorsque nous serons proche de mourir. Tant et si bien qu’au nom de la justice semble ici promue une authentique mise au pas dont l’objet principal touche notoirement l’éducation. Ainsi donc, n'use pas de violence dans l'éducation des enfants, mais fais en sorte qu'ils s'instruisent en jouant : tu pourras par là mieux discerner les dispositions naturelles de chacun. Secundo, la théorie de l’éducation développée par Platon s’appuie sur une analyse comparée de la société comme macrocosme et de l’âme comme microcosme, ces deux cosmoï étant tout à la fois analogues et homologues. Les mythes sont menteurs, mauvais et laids. 8On ne s’étonnera donc pas que la nature joue un rôle déterminant dans l’éducation. Car enfin, comment une Cité authentiquement juste aurait-elle pu se rendre coupable d’une telle injustice ? Comme le chien de bonne race est celui qui est doux dans sa maison et rude envers les étrangers, le gardien de la Cité devra réunir des qualités contraires dans la plus parfaite harmonie, notion dont l’acception première ne semble pas être musicale. 25Vis-à-vis des divinités, et donc en termes d’éducation religieuse, il y a donc bien des discours à tenir et d’autres qu’il faut proscrire [14], ce qui est dû, pour partie, au fait que la mentalité des Grecs est encore, à cette époque-là, du type « magico-religieux » et que pour cette raison il n’est pas étonnant que Platon s’attache d’abord à réformer les instruments institutionnels de reproduction des représentations relevant de cette mentalité-là. J. Pour prendre l’exemple de la lydienne mixte qui « rend l’âme triste », qu’y a-t-il de plus inconvenant pour les gardiens de la Cité que la tristesse et la mollesse ? Platon élabore, de fait, une dialectique ascendante par laquelle il va de l’individu à la Cité, fondant par là une sorte de psycho-sociologie. LES INFLUENCES SUR LE SYSTEME EDUCATIF SENEGALAIS Comme l’avait bien noté Henri Joly dans un texte de 1981 [16], « Platon envisage une expurgation de la littérature, à supposer qu’elle ne fasse pas elle-même l’objet d’une exclusion. La conception de l’âme selon Platon. » 397 Cette première mission permet à l’enfant d’être intégré dans la société et de s’y adapter. Attention, la totalité de l'exposé n'est, cette notion. Le “où elle n’est pas” semble ici s’entendre comme étant, ou référant, au présupposé propre aux tenants de la thèse réfutée ici par Platon. La censure n’est-elle, chez lui, que le « point d’aveuglement » d’un catéchisme prétendument républicain et, de fait, l’expression d’un authentique totalitarisme ? Toujours selon Plutarque, elle aurait eu, ici, une fonction cathartique, les pythagoriciens employant les accords de la lyre, avant de s’endormir, pour, je cite, « équilibrer les esprits et exorciser les passions les troublant ». Il est donc temps de nous intéresser de plus près à la musique de Platon. Aussi est-ce bien sur cette constatation anthropologique qu’est fondé, dans l’État juste, le souci de la nature de l’homme la meilleure et, surtout, de son éducation la plus parfaite. Mais non content de policer musique et poésie, Platon, soulignons-le même si le fait n’intéresse guère l’objet précis de notre propos, entend exclure de la Cité les artisans fabriquant les instruments à cordes nombreuses, les condamnant, comme on le dirait de nos jours, au statut de « chômeurs sans droit » puisque, écrit-il, « nous n’aurons pas à les entretenir » [20]. 1. Loin d’ailleurs de s’en tenir à la simple censure des récits consacrés aux dieux, le fondateur de l’Académie, soucieux de garantir aux gardiens la vertu du courage, affirme qu’il faudra leur tenir des discours les libérant de la peur de la mort et que, de fait, il faudra organiser la réforme de l’idée commune et effrayante du royaume des morts et effacer [15] purement et simplement des poèmes homériques tous les passages pouvant susciter une telle crainte. Ils ont eu à réfléchir sur les enjeux de la connaissance, Paton Fruit de leur régime politique qu’est la démocratie, cette crise a prit de l’ampleur par l’essor de l’écriture, par le développement des sciences et de la philosophie ainsi que par certains conflits… 7L’action de l’État parfait est chez Platon éducative. Ainsi, hè technè musikè ne désigne pas ce que nous, nous appelons la musique mais l’un des neuf arts se rapportant aux muses. You are currently viewing the French edition of our site. Ainsi, avant même que soit explicités les termes de l’inscription de la musique au programme de l’éducation des gardiens de la République, celle-ci est déjà convoquée pour indiquer que seuls des hommes harmonieusement éduqués, ou, au sens le plus littéral, musicalement constitués, seront à même de sauvegarder la Cité. C’est donc pour au moins deux raisons ici, qu’il convient de soumettre les récits mythographiques rapportés par les aèdes à la censure la plus ferme. 2.4-Pensée politique au XVIIe S, Siècle de la raison 6 À la classe des guerriers correspond la passion de la colère (tumôs) dont la vertu est le courage. Ainsi, un homme doté d’une nature excellente mais sans vraie éducation serait un homme auquel manque l’intelligence qui ne peut s’acquérir « si l’on ne s’y dévoue pas tout entier » [5]. You might also want to visit our International Edition. Rapport mondial de suivi sur l’éducation pour tous 2 ANNEXE 392 Alphabétisme. Ainsi, parce que l’harmonie et le rythme doivent s’accorder aux paroles à propos desquelles Platon, comme on l’a vu, s’est déjà prononcé, il appert que toutes les harmonies et tous les rythmes ne seront pas conformes au projet éducatif platonicien. Car en vérité, la question soulevée par Platon, les difficultés qu’elle induit, ne sont peut-être ni fondamentalement grecques ni essentiellement platoniciennes. 1.1.3 Qualité de l'éducation. En effet, si l’éducation vise à rendre possible la cité juste, le bât blesse là où il faut reconnaître que le bien public que vise l’institution de la « cité de la liberté » est avant tout suspendu à l’application, non seulement d’une politique éducative normalisatrice, mais d’un droit d’ingérence absolue de l’État dans le domaine de la culture et le champ de la production artistique. L’éducation est une nécessité biologique pour la survie et l’humanisation de l’homme, dépourvu d’instincts. Filles de Zeus et de Mnémosyne, Clio préside à l’art de l’histoire, Euterpe à celui de la danse et Terpischore à celui de la musique (on ne les citera pas toutes). Mais cette classe ne suffit pas. 16L’analogie établie par Platon entre la tripartition mentale et sa correspondante politique entraîne en outre que la cité ne sera que ce que sont les individus qui la composent. 24D’abord en ce que, à un premier niveau d’analyse, le mythique est la contradiction même du philosophique. Vous n’êtes actuellement pas connecté(e) en institution. Le fondement économique de la cité. Il s'oppose à la notion de servitude, d'esclave (serons). 2. Le problème qui se pose à Platon est donc celui de la fondation du savoir ; on peut le formuler ainsi : l'intelligence que nous avons des choses doit avoir une origine non sensible, sans quoi toute pensée serait nécessairement fausse. En rédigeant son œuvre de manière dialoguée, Platon … La femme antique vue par le mythe & les réalités historiques Assez conformément à l’acception mythographique du terme – Harmonia est la fille de Mars, dieu de la Guerre, et de Vénus, déesse de l’amour –, Aristote, par exemple, la définira comme une « composition de contraires » [11]. 36D’une part, la politique éducative préconisée dans la République est paradoxale dans la mesure où, si elle se présente comme une technè prenant pour fin l’accès à la connaissance et au Bien, elle n’en constitue pas moins une police de la pire espèce, celle des esprits. Platon (en grec ancien Πλάτων / Plátôn, né à Athènes en 428-427 av. Son auteur, qui est professeur à l’université des sciences humaines de Strasbourg, a publié de nombreux livres consacré à des philosophes qui furent aussi des « éducateurs » (Kant, Nietzsche, Alain) et à des thèmes relatifs à des questions « éducatives » (L’éducation selon … {draw:frame} Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire, La fondation homologique de la question éducative, La politique éducative, entre norme et répression. Selon Wunenburger 1.3.5. J.-C., est un philosophe grec, contemporain de la démocratie athénienne et des sophistes, qu'il critiqua vigoureusement. Ces trois classes représentent finalement les trois fonctions fondamentales du Politique: production, sécurité et gouvernance. « Il y a donc dans l’âme, écrit Platon, les mêmes parties et en même quantité que dans la Cité » [9]. Celle-ci se déroule principalement lors de l’enfance par l’intermédiaire de deux grandes instances : l’école et la famille. L’éducation, ce sont les influences que l’homme reçoit de son milieu social en particulier, soit sous l’effet d’une culture, ou instruction, méthodique, soit sans culture et pour ainsi dire au hasard. Diversité des références du chapitre (Dante, Sénèque, Platon, Du Bellay etc) bien que les Anciens de l’Antiquité soient sa véritable référence. 12Pour déterminer à quelles conditions celle-ci est possible, il faut se souvenir que la cité naît de la nécessité de satisfaire les besoins vitaux [8]. Distribution électronique Cairn.info pour Vrin © Vrin. Distinction entre deux rapports au savoir 2.1.2. Mais il n’empêche pourtant que le projet éducatif de Platon se développe ici comme une critique sans appel de la tradition mythographique qui est celle-là même de la culture qui définit la Grèce à cette époque. Et l’on ajoutera même que c’est une bien étrange république que celle de Platon, qui proclame que la fin justifie tous les moyens. La philosophie de léducation comme héritage 2.1. 2.2-Pensée politique au moyen âge : 5 La politique doit résulter de compétences, de connaissances du bien, de la justice. Et c’est donc, peut-on déjà extrapoler, parce que l’art dispose l’âme à la vertu qu’il doit être l’objet d’une police politique [18].